Guy, une légende yéyé incarnée par Alex Lutz

Posté par Rosario Ligammari le 13 Juin 2019
Depuis quelques années, les yéyés font de flamboyants héros de cinéma. Avec Guy, Alex Lutz rend hommage au chanteur de variété Guy Jamet, un personnage emblématique de cette époque qu'il a pourtant inventé de toute pièce.
Les yéyés et le cinéma

En 2020, 1960 fêtera ses soixante ans, déjà. A partir du début de cette décennie déferle la vague des yéyés – terme englobant ces chanteurs français qui adaptent au début de leurs carrières des succès anglo-saxons. Leur présence ne se limitera pas aux radios. Chantal Goya tourne avec Jean-Luc Godard (Masculin Féminin, 1966), Sylvie Vartan une poignée de films musicaux (D'où viens-tu Johnny ? de Noël Howard, 1963 ; Cherchez l'idole de Michel Boisrond, 1964...). Quant à France Gall ou Françoise Hardy, leurs chansons ont servi – et servent encore – de bande-son à une flopée de longs-métrages. Eddy Mitchell enfin est reconnu aussi bien en tant que chanteur qu'en tant qu'acteur.

Aujourd'hui, des actrices et des acteurs incarnent des yéyés dans des biopics qui leur sont consacrés : de Jérémie Renier en Claude François (Cloclo, Florent Emilio-Siri, 2012) à Sveva Alviti en Dalida (Dalida, Lisa Azuelos, 2017).

Héros et mythes

Dans Jean-Philippe (Laurent Tuel, 2006), l'intrigue repose sur une idée farfelue : Johnny n'aurait jamais existé. En revanche dans Podium (Yann Moix, 2004), Claude François existe à travers plusieurs sosies qui perdent leur personnalité au détriment de leur idole ; le héros Bernard Frédéric ne joue pas à Claude François mais est persuadé d'en être la réincarnation.

Avec Guy, Alex Lutz a trouvé une idée tout aussi originale et fantasque : rendre hommage à un chanteur yéyé qui n'a jamais existé – d'ailleurs, sans mauvais jeu de mots, il s'appelle Guy Jamet. Doit-on rappeler la polysémie du terme « mythe » ? Mythe, c'est aussi bien le synonyme de star immortelle que d'invention pure. 

Guy : chanteur de variété fictif

En plus d'être le scénariste et le réalisateur de Guy, Alex Lutz incarne ce chanteur de variété qu'on a l'impression d'avoir déjà vu et entendu quelque part – il aurait très bien pu participer à l'émission Salut les copains. Guy n'est autre qu'un savant mélange de plusieurs artistes yéyés : on peut s'amuser à en reconnaître quelques-uns à travers ses traits, ses expressions et ses chansons. Quatre à cinq heures de maquillage par jour ont été nécessaires pour qu'Alex Lutz, en bon transformiste, se glisse dans la peau du facétieux personnage.

Résultat : en plus de son grand succès en salles, à la dernière cérémonie des Césars il a remporté le trophée du Meilleur acteur. Guy le chanteur mythique a lui aussi trouvé ses fans.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram