Guillaume Canet, ami à la ville comme à l'écran

Posté par Rosario Ligammari le 1 Mai 2019
Que ce soit en tant qu'acteur ou en tant que réalisateur, Guillaume Canet retrouve souvent les mêmes actrices et acteurs : ses potes. Seul derrière la caméra, il est encore un fois bien accompagné dans Nous finirons ensemble, sur les écrans le 1er mai, une sortie en salle en partenariat avec CANAL+.
Des films et des potes

« On ne change pas une équipe qui gagne » pourrait être la devise de Guillaume Canet. Pour l'acteur et réalisateur, le cinéma est une histoire d'amitié. Dans sa filmographie, on ne relève pas toujours des « films de potes » à proprement parlé – comme ses réalisations Les Petits Mouchoirs (2010) ou Nous finirons ensemble (2019) – mais des films tournés avec des potes.

Cela remonte à très loin : déjà dans Jeux d'enfants (Yann Samuel, 2004), Gilles Lellouche y faisait une apparition et Marion Cotillard incarnait son âme sœur toxique ; jusque dans sa première réalisation Mon Idole (2002), où on retrouvait François Berléand, Laurent Lafitte, Gilles Lellouche à nouveau, et son ex-épouse Diane Kruger (avec qui il a joué à plusieurs reprises). Nous finirons ensemble porte bien son nom : avec sa bande – de Gilles Lellouche à Jean Dujardin en passant par François Cluzet – ils en ont fait du chemin, ensemble. Des amis à l'écran comme à la vie.

Complices au cinéma et dans la vie

Avec Jean Dujardin, leur amitié remonte à plus de trente ans puisque les deux futurs acteurs étaient dans la même classe en CE1. Benoît Magimel est son partenaire de poker et ami depuis près de vingt ans. Quant à Gilles Lellouche, il l'a rencontré à la sortie des Cours Florent en 1995. Sans oublier les acteurs avec qui il a joué plusieurs fois comme les précités François Berléand, Laurent Lafitte ou François Cluzet. Moins connu, Joël Dupuch, ostréiculteur, restaurateur et ami depuis dix ans, a joué au cinéma... seulement sous la direction de Canet. Guillaume Canet ou l'art de faire tourner ses proches, même ceux qui à l'origine ne sont pas acteurs.

Des retrouvailles sans fin

En même temps que La Plage (Danny Boyle, 2000), l'un des premiers films où Guillaume Canet tient un rôle important s'intitule la Fidélité (Andrzej Zulawski, 2000) ; le moins que l'on puisse dire, c'est qu'en tant que réalisateur, Guillaume Canet est fidèle. Certains réalisateurs ont leur actrice ou acteur fétiche ; Canet a sa bande fétiche. Et ses potes eux-mêmes lui rendent la pareille, jusqu'à récemment Gilles Lellouche qui lui donne un rôle dans Le Grand Bain (2018).

D'autres réalisateurs encore l'ont compris, pensant leurs films avec Guillaume Canet et un pote de Guillaume Canet. Jacques Maillot a réuni Cluzet et Canet pour le bien nommé Les Liens du sang (2008) ; Christophe Offenstein pour En solitaire (2013) ; Cédric Anger a réuni Lellouche et Canet pour L'amour est une fête (2018)... L'amitié aussi est une fête : depuis des années, cette bande de potes est celle de Guillaume Canet et à force de la voir sur grand écran, elle est aussi un peu devenue la nôtre.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram