Comment Black Panther, film de tous les records, a bouleversé la société américaine
Posté par Stéphanie Chermont le 27 Décembre 2018
C’est le plus gros succès super-héroïque outre Atlantique de 2018, avec un casting à 90% afro-américain et un scénario qui casse toutes les barrières, même celles du box-office. Avant sa diffusion le 11 janvier en exclusivité sur CANAL+, petit cours de rattrapage sur Black Panther.
Un phénomène culturel

Alors que le film célèbre la culture noire, avec un casting d’acteurs en presque totalement composé d'afro-américains, Black Panther va encore plus loin et a séduit depuis sa sortie le 14 février 2018 un public mondial. Tourné en partie en Corée, l’univers moderne et très technologique du Wakanda, une nation africaine, plaît autant que ses héros charismatiques, du Black Panther (Chadwick Boseman) à Nakia (Lupita Nyong’o), l’excellente actrice Danai Gurira dans le rôle de la guerrière Okoye ou encore du méchant Erik Killmonger (Michael B. Jordan). Revenu sur ses terres natales, T’Challa doit prouver qu’il est le plus puissant et sauver le Wakanda - et même le monde entier - du mal qui plane. Va-t-il réussir ? A voir les scores en salles, la réponse est oui. 

« Un événement majeur pour la communauté afro-américaine »

Selon l’expression du New York Times, le film Black Panther a dépassé le simple cadre des salles de cinéma pour devenir un phénomène culturel aux États-Unis. Le public se précipite pour le voir dès sa sortie. Et c’est sur Twitter que le pouls, l’impact de Black Panther, peut le mieux se mesurer. En top tweet pendant plusieurs semaines, rarement un film n’avait autant animé le petit oiseau bleu. 

 

Deux ans après le mouvement « Oscars so white » dénonçant la quasi absence des nominés noirs aux Oscars, Hollywood a été profondément bouleversé par le film. En effet, ses acteurs et actrices – à commencer par Chadwick Boseman et Lupita Nyong’o, sont devenus les porte-paroles d’une Amérique noire qui se fait voir et entendre. Mais c’est aussi un film qui parle à toutes les communautés avec une véritable portée universelle. C’est en cela que Black Panther vient casser les codes et les lignes d’une société américaine en demande de changements sur grand écran. 

 

Alors que précédemment d’autres films donnant la parole à des réalisateurs ou acteurs afro-américains (Moonlight en tête, Get Out ou encore Blade avec Wesley Snipes), Black Panther, qui est dans un registre de film de super-héros, aborde des thèmes forts de l’histoire américaine mais aussi mondiale : l’esclavage réduit au silence, l’émancipation des Noirs et des opprimés, l’Afrique du futur, les femmes, etc. Alors Ryan Coogler, le réalisateur, en a conscience : il n’a pas changé les règles du cinéma. Il en a "juste" bougé les lignes. 

Black Panther, dès le 11 janvier sur CANAL+ et myCANAL. 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram