Cannes 2019 : Le jury du président Alejandro Gonzalez Iñárritu annoncé

Posté par Aurelien BACOT le 30 Avril 2019
Le Festival de Cannes a dévoilé la composition du jury constitué autour du président Alejandro Gonzalez Iñárritu et composé de quatre femmes et quatre hommes, issus de sept nationalités différentes et venant de quatre continents.

Après l'annonce de la sélection la semaine dernière, et qui doit encore être complétée, le Festival de Cannes vient de révéler la composition de son jury. Un jury prestigieux qui donne la part belle aux cinéastes, huit en tout président compris, comme à la diversité. Pour cette 72e édition du Festival de Cannes Alejandro Gonzalez Iñárritu, premier président du jury cannois originaire d’Amérique latine, sera donc entouré de quatre femmes et de quatre hommes issus de quatre continents différents. Mais qui sont vraiment les membres de ce prestigieux jury ?

L'actrice américaine Elle Fanning

Remarquée du grand public avec Somewhere de Sofia Coppola ou Super 8 de J.J Abrams, la petite sœur de Dakota Fanning est aussi à l’aise dans les blockbusters de chez Disney que dans le cinéma indépendant de Nicolas Winding Refn. Un cinéaste avec lequel elle avait d’ailleurs fait sensation à Cannes en 2016 pour The Neon Demon.

L'actrice et réalisatrice burkinabaise Maimouna N’Diaye

Comédienne, Maimouna N’Diaye se produit au théâtre comme au cinéma, et a su construire sa carrière à la fois au Sénégal, en Guinée ou au Burkina Faso. Repérée dans le long métrage La Chasse aux papillon d'Otar Iosseliani, elle crève l’écran dans L'Œil du cyclone de Sékou Traoré et prête sa voix à la maman de Kirikou dans le film de Michel Ocelot. Comme réalisatrice, on lui doit plusieurs documentaires sur l'Afrique, notamment Warbassaga, Balan, Amando, Pauline (l'amour en action), Tranches de vies et Le prix du courage.

La réalisatrice, scénariste et monteuse américaine Kelly Reichardt

Cinéaste indépendante, Kelly Reichardt débute au cinéma en en 1989 avec le film L'Incroyable Vérité de Hal Hartley. Mais c’est en 1995 qu’elle tourne son premier long métrage, River of Grass, qui obtient trois nominations aux Independent Spirit Awards ainsi que le Prix du grand jury au festival de Sundance. C'est avec son deuxième film Old Joy en 2006 que Kelly Reichardt est enfin remarquée des cinéphiles européens, avant d’être sélectionnée pour Un certain regard lors du Festival de Cannes 2008 avec son film Wendy et Lucy.

La scénariste et réalisatrice italienne Alice Rohrwacher

 Alice Rohrwacher écrit et réalise son premier long métrage Corpo celeste en 2011. Il est présenté la même année à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. Son second film, Les Merveilles connait un destin encore plus heureux puisqu’il est sélectionné en compétition au festival de Cannes 2014 où il reçoit le Grand Prix. Son troisième long métrage Heureux comme Lazzaro est présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes 2018 et reçoit, ex-æquo avec Nader Saeivar et Jafar Panahi, le Prix du scénario.

L'auteur de bandes-dessinées et cinéaste français Enki Bilal

En 1975 suite à sa rencontre avec le scénariste Pierre Christin, Enki Bilial publie son premier album l'Appel des étoiles. Son second album La Femme piège, est édité en 1986. Mais parallèlement, Enki Bilal s'intéresse aussi au cinéma et à l'opéra. En 1982, il dessine ainsi une partie des décors de La vie est un roman d'Alain Resnais et désigne la créature Molasar pour La Forteresse noire de Michael Mann. Deux ans plus tôt, il avait dessiné l'affiche d'un autre film d’Alain Resnais, Mon oncle d'Amérique. En 1985, il fait des recherches graphiques pour Le Nom de la rose, le film de Jean-Jacques Annaud. En janvier 1987, Enki Bilal obtient le Grand Prix du 14e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Le réalisateur, scénariste et monteur français Robin Campillo

Tour à tour monteur, scénariste et réalisateur Robin Campillo s’est formé à l’Institut des hautes études cinématographiques. Avec son complice Laurent Cantet (rencontré à l’IDHEC) il coécrit et monte les films L'Emploi du temps, Vers le sud ou encore Entre les murs en 2008, qui lui vaut la Palme d'or du festival de Cannes. En 2004, il sort son premier long métrage comme réalisateur, Les Revenants. Un film qui inspirera directement la Création Originale homonyme de Canal+. Son deuxième film Eastern Boys, dont il signe également le scénario et le montage sort en 2013. Le long métrage est récompensé du Prix Horizons du meilleur film à la Mostra de Venise 2013. En 2016, il coécrit le troisième film de Rebecca Zlotowski, Planétarium. Son troisième long métrage, 120 battements par minute, obtient le Grand Prix et trois autres récompenses. Le film crée l'événement du 70e Festival de Cannes et récolte ensuite de nombreux prix tant en France qu’à l’international. Il est distribué dans plus de 40 pays à travers le monde.

Le réalisateur, scénariste et producteur Yorgos Lanthimos

Formé à la réalisation à l’école de cinéma de Stavrakos à Athènes, le réalisateur grec fait sensation en 2009 avec son long métrage Canine, huis-clos familial aux accents de thriller, qui remporte le prix Un certain regard du festival de Cannes. En 2016 il est couronné par le Prix du Jury pour son surprenant conte fantastique The Lobster. Membre de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences qui décerne les Oscars, il remporte le Prix du scénario au 70e Festival de Cannes en 2017 avec son film Mise à mort du cerf sacré. En 2018, son film La Favorite est sélectionné à la Mostra de Venise où il remporte le Grand Prix, ainsi qu’aux Oscars lors desquels la comédienne Olivia Coleman remporte l’Oscar de la Meilleure actrice.

Le réalisateur et scénariste polonais Paweł Pawlikowski 

Né à Varsovie en 1957 Paweł Pawlikowski quitte la Pologne avec sa mère à l'âge de 14 ans pour l'Allemagne et l'Italie avant de s'établir en Angleterre. Il a longtemps vécu à Oxford et à Paris avant de s'installer de nouveau à Varsovie. Il s'intéresse au cinéma et entre au service documentaire de la BBC pour lequel il réalise des documentaires sur les pays de l'Est. En 1997, il travaille sur son premier scénario pour un long métrage de fiction : The Stringer. Dès 2000, il réalise son premier long métrage Transit Palace. Avec My Summer of Love en 2004 puis La Femme du 5eme en 2011 il est remarqué des cinéphiles du monde entier. Sa filmographie exigeante lui vaut d'ailleurs d’être classé 33e dans la liste des 40 meilleurs réalisateurs contemporains par The Guardian. Sorti en 2013, Ida est son premier film réalisé depuis son retour en Pologne. Le long métrage remporte l'Oscar du meilleur film en langue étrangère lors de la 87e cérémonie des Oscars. En 2018 Paweł Pawlikowski revient à Cannes avec le film Cold War, présenté en sélection officielle, et remporte cette annnée là le Prix de la mise en scène.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram