Cannes 2018 : les femmes plus que jamais à l’honneur
Posté par Jean François Frontera le 10 Mai 2018
Quelques mois après l’affaire Weinstein, c’est un Cannes plus politique qui montre aujourd’hui son visage avec la sélection d’actrices et réalisatrices qui prouve que le Festival est devenu, en quelques années, l’endroit idéal d’une discussion sur les femmes, par les femmes et pour les femmes. Le 7ème Art va-t-il enfin se conjuguer aussi au féminin ?
Une présidente du jury exceptionnelle

Cate Blanchett est présidente du jury de la Compétition Officielle et l’actrice s’est entourée d’autres femmes – et non des moindres. Léa Seydoux, Kristen Stewart, Ava Duvernay et Khadja Nin (que l’on sait déjà très engagée pour la cause féminine), ce sont donc 5 femmes sur 9 jurés pour la Compétition. Une bonne chose puisque ce siège de Présidente du jury n’a été occupé depuis la création du Festival que par 11 femmes * .

Cette place prestigieuse va de pair avec la place des femmes dans le monde et l’économie du cinéma. Progressivement, des réalisatrices se sont lancées, des actrices se sont affirmées et elles ont fait de Cannes un événement, les propulsant de starlette à star, tout court. On pense à Catherine Deneuve dans Les Parapluies de Cherbourg qui, à Cannes, a vraiment marqué l’esprit des foules. Mais aussi à Uma Thurman en pleine danse sur le tapis rouge pour la sortie de Pulp Fiction, ou encore Jessica Chastain, pas plus tard que l’année dernière, la première à être dérangée – et à le dire - par la faible représentation des femmes dans les films sélectionnés.

2018, les choses changent... doucement

En premier lieu, les talks « Women in motion » organisés par Kering ont lancé la première pierre. Avec des femmes fortes comme Isabelle Huppert ou Salma Hayek, venues parler devant la presse internationale, « Women in motion » a appuyé le regard sur la place des femmes à Cannes, leur amour du cinéma et leur légitimité à être représentées ici, entre la Croisette et les salles obscures. Cette année, le CNC organise à son tour des tables rondes pour parler des femmes, inspirer certaines ou tout simplement marquer un changement aujourd’hui, maintenant.

Les réalisatrices sont là aussi, dans les différentes sélections, même si peu nombreuses. On pense à Eva Husson et son long-métrage Les filles du Soleil, Alice Rohrwacher pour Heureux comme Lazzaro, Nadine Labaki et son film Capharnaüm ou Meryem Benm’Barek sélectionnée à Un Certain Regard et membre du Label de réalisatrices Eroïn. Alors certes, ce sont des femmes sélectionnées mais il faut nuancer en rappelant qu’elles ne sont que 3 en Compétition Officielle sur 21 films au total.

De la puissance du « Time’s Up » à Hollywood au « Maintenant on agit » en France, les choses ont changé. Le Festival de Cannes s’inscrit réellement dans une démarche en faveur de la visibilité des femmes dans l’industrie des films. Mais aussi pour une liberté de parole des actrices, une représentation dans les jurys et une lutte contre le harcèlement. Tout n’est pas joué mais les choses avancent. Un numéro a d’ailleurs été dédié pendant le Festival en cas de violence ou d’agression (+33 (0)4 92 99 80 09), une grande première dans l’histoire de Cannes, et celle, manifestement, des femmes pendant le Festival.

  • Olivia de Havilland en 1965, Sophia Loren en 1966, Michèle Morgan en 1971, Ingrid Bergman en 1973, Jeanne Moreau en 1975 et 1995, Françoise Sagan en 1979, Isabelle Adjani en 1997, Lib Ullmann en 2001, Isabelle Huppert en 2009 et Jane Campion en 2014

Suivez en clair, en direct et en exclusivité le 71ème Festival de Cannes du 8 au 19 mai sur CANAL+ et myCANAL

CEREMONIE D'OUVERTURE le mardi 8 mai CEREMONIE DE CLÔTURE le samedi 19 mai Présentées par Edouard Baer Une production CANAL+