Adèle Haenel, une actrice qui porte chance à Cannes

Posté par Rosario Ligammari le 16 Mai 2019
Pour la 72ème édition du Festival de Cannes, Adèle Haenel est omniprésente. En effet, l'actrice joue dans pas moins de trois films : Le Daim, Les héros ne meurent jamais et Portrait de la jeune fille en feu. Sa présence porte souvent chance. Est-ce que cela sera encore le cas cette année ?
Adèle Haenel, toutes les chances de son côté

Si l'on regarde la filmographie d'Adèle Haenel, trois films par an équivalent à peu près à sa moyenne, son rythme de tournage. En 2019, y figurent non seulement trois nouveaux long-métrages mais en plus ceux-ci sont présentés au Festival de Cannes. Adèle Haenel est une enfant du Festival, son parcours a évolué avec Cannes. En bientôt dix-huit ans de carrière, les films dans lesquels elle a joué sont passés par quasiment toutes les sélections possibles. Et c'est à l'image de cette 72ème édition.

En effet, l'actrice joue dans un film présenté à la Quinzaine des réalisateurs (Le Daim de Quentin Dupieux), un autre à la Semaine de la critique (Les héros ne meurent jamais d'Aude-Léa Rapin) et – last but not least – un film en compétition pour la Palme d'or (Portrait de la jeune fille en feu de Céline Schiamma).

L'actrice porte chance aux premiers films

D'abord, Les héros ne meurent jamais, premier long-métrage d'Aude-Léa Rapin. En se penchant à nouveau sur la filmographie d'Adèle Haenel, on peut s'apercevoir que l'actrice « porte chance » aux premiers films. Des exemples ? Le premier long-métrage de Thomas Cailley, Les Combattants (2014), a remporté un grand succès : applaudi à Cannes puis en salles, jusqu'aux César, où l'actrice a remporté le trophée de la Meilleure actrice. Et on se souvient encore avant de la Naissance des pieuvres (2007), film qui avait vraiment fait gagner à Adèle Haenel les débuts de sa notoriété mais qui avait également révélé la réalisatrice Céline Schiamma.

En suivant cette logique, espérons donc que la présence d'Adèle Haenel dans Les héros ne meurent jamais porte le film vers le succès.

Différents registres

Ensuite, Portrait de la jeune fille en feu. Avec ce long-métrage, Adèle Haenel et Céline Schiamma marque une nouvelle collaboration. Le succès sera-t-il à nouveau en rendez-vous ? Enfin, avec Quentin Dupieux derrière la caméra, l'actrice s'aventure dans un cinéma loufoque, genre auquel elle s'est essayé avec Pio Marmai dans En liberté réalisé par Pierre Salvadori. 

Trois films, trois registres différents. Et encore la possibilité pour Adèle Haenel de déployer la palette de son talent. Pourvu que ce soit gagnant.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram