L’ Amour est une fête en juillet : 3 bonnes raisons de le regarder sur CANAL+

Posté par Aurelien BACOT le 1 Juillet 2019
Avec L' Amour est une fête Cédric Anger signe une comédie jouissive, emmenée par les comédiens Guillaume Canet et Gilles Lellouche, qui nous plonge sans complexe dans l'age d'or du porno artisanal des années 70.

3 bonnes raisons de regarder L’ Amour est une fête de Cédric Anger

Pour son très très gros… casting

Pour cette évocation nostalgique et culottée de l’âge d’or du porno made in France, le réalisateur Cédric Anger a sorti ses plus beaux atours. Convoquant face à sa caméra une réjouissante bande de comédiens, il offre notamment au tandem formé par Guillaume Canet et Gilles Lellouche l’occasion unique de jouer les X-men et de donner généreusement de leur personne pour mieux dynamiter cette comédie décomplexée. A leurs côtés, le reste du casting en très grande forme ne mollit jamais, avec une mention spéciale pour Michel Fau proprement hilarant en parrain de Pigalle, ou pour le cinéaste Xavier Beauvois parfait en réalisateur de films X. Cerise sur le gâteau, qui vient parachever cette fable jubilatoire, la participation savoureuse de Marilyn Jess, actrice vedette et égérie de cette grande époque du film pour adultes. Une volupté sur pellicule que l’on aurait tort de se refuser.

Pour pénétrer comme jamais l’univers du porno seventies

Libre reconstitution d'une époque libérée et d’un cinéma libertin, L’Amour est une fête évite habilement l’écueil du portrait historico-sociologique à vocation pédagogique, pour une balade joyeuse et hédoniste dans un univers cinématographique alors à son apogée. Reconstitution d'une société déverrouillée par la libération des mœurs après 1968 et plongée documentée dans les coulisses du porno français seventies, la comédie de Cédric Anger nous fait ainsi toucher du doigt cette époque révolue. Celle d’un véritable artisanat du cinéma qui, en marge du 7e art reconnu, déployait des trésors d’inventivité et une vraie sincérité pour imprimer l’amour sur pellicule. Une comédie impertinente, aussi drôle que sexy, assumant sans complexe sa part de fantasme pour mieux nous transmettre sa nostalgie de cette période libertaire.

Pour sa vibrante déclaration d’amour au cinéma

Véritable déclaration d’amour, d’une sincérité communicative, au cinéma quel qu’il soit : de genre, pour adultes, élitiste ou populaire, le film de Cédric Anger rend un touchant hommage à tous ces métiers, à tous ces authentiques artisans sans qui la magie du 7e art ne saurait opérer. Multipliant également à l’envi les références au cinéma des années 1970, pour le plus grand plaisir des connaisseurs, Cédric Anger signe avec L’Amour est une fête un long métrage d’une beauté visuelle jamais démentie. Armé d’une photographie léchée, le réalisateur alterne ainsi entre extérieurs solaires et scènes nocturnes presque aussi lumineuses, comme pour mieux exprimer la flamboyance de ces années d’insouciance et de totale liberté. Et cette ambition, ce plaisir de faire du cinéma qui irrigue constamment son long métrage, Cédric Anger l’a littéralement incarnée dans un personnage. Celui savoureusement campé par (le réalisateur) Xavier Beauvois qui vit avec l’ambition chevillée au corps de réaliser son plus grand film de cul. Ne boudez pas votre plaisir !

 

VENDREDI 12 JUILLET

20H50

L'AMOUR EST UNE FÊTE

INÉDIT

2018 • 1H55 • France

Comédie de Cédric Anger avec Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Michel Fau

Serge et Franck, policiers infiltrés dans le milieu de la nuit, gèrent une boîte de strip-tease à Pigalle. Ils décident de s'associer avec leur principal concurrent pour produire des films X et pouvoir au passage enquêter sur le blanchiment d'argent drainé par ce parrain du porno parisien...

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Toutes les vidéos cinéma, films et émissions sont disponibles sur myCANAL

Suivez Cinéma Canal+ sur :

Facebook

Twitter

Instagram