Team USA : Pourquoi tant de désistements ?

Posté par George Eddy le 1 Août 2019

Nous avons cru à tort que tout le monde voulait jouer pour le nouveau sélectionneur de Team USA, Gregg Popovich.  LeBron James en a rêvé, soi-disant, mais les plus grandes stars américaines veulent surtout jouer pour Pop aux Jeux Olympiques, une compétition, considérée à tort par les Américains, comme beaucoup plus prestigieuse.  Je constate un phénomène de longue date chez ces superstars, ils agissent souvent un peu comme des moutons.  Si 2 ou 3 mega-stars retirent leur candidature, d'autres vont suivre en croyant que participer n'est plus assez "cool".  C'est pareil aux All-Star Games ou les stars décident toutes ensemble de ne pas défendre ou de ne pas participer au Slam Dunk Contest.

     A travers l'histoire il y a toujours eu des désistements pour les compétitions internationales, plus souvent pour les Coupes du Monde, mais comme a dit Nicolas Batum " attention, en 2010 beaucoup de stars ne sont pas venues mais Team USA a gagné quand-même !".  C'est vrai, le réservoir de talent US est impressionnant cependant en 2002 et 2006 Team USA a subi des revers retentissants qui ont bâti les fondations d’une série incroyable de succès depuis !  Une des raisons principales des désistements, c'est que les stars ne veulent pas risquer de ternir leur image s'il y a une défaite historique au bout du chemin et elles savent à quel point les joueurs et sélections du monde entier ont progressé donc la victoire n'est pas forcément facile surtout avec des règles et un arbitrage très différent de la NBA.

     Ce qu'on entend le plus souvent maintenant c’est :  " je veux me consacrer à ma préparation avec mon club pour la saison prochaine".  C'est recevable mais je persiste à penser qu'il n'y a pas de meilleure préparation qu'une Coupe du Monde face aux meilleurs joueurs de la planète dans des matches à gros enjeu !  C'est vrai aussi que les joueurs craignent la blessure et les propriétaires et general managers des franchises mettent souvent la pression pour faire l'impasse comme l’a décrit récemment Erick McCollum, le frère de C.J. qui a osé braver le tabou autour des désistements en énonçant les raisons.  Erick dit que les joueurs avec des salaires max comme son frère ont tout à perdre et peu à gagner en participant.  Heureusement les joueurs de la Dream Team de 1992 ont pensé autrement !  Et les joueurs de la CDM de 2010 et 2014 qui ont permis à Team USA de dominer continuellement.

     Peut-être que Marcus Smart a raison, il faudrait que ceux qui font la CDM soient prioritaires pour les JO de Tokyo en 2020.  Popovich, qui connait trop bien la mentalité des joueurs NBA, ne dit pas grande chose en ce moment et je le soupçonne d'être un peu soulagé de ne pas être obligé de gérer le jeu très individualiste de James Harden dans le contexte international ou les aides défensives sont permises et performantes.  Si Pop gagne la CDM sans les superstars, c'est tout à sa gloire !  S'il perd cela sera parce que les stars ont été absentes...  En tout cas, Pop est l'homme parfait pour prendre des bons joueurs, un peu revanchards, de 2eme catégorie et former un groupe solidaire et commando pour aller chercher la coupe ! Pop, lui-même, est revanchard après avoir été l'assistant de Larry Brown de la débâcle des JO de 2004.

     Si je peux comprendre qu'un Steph Curry soit rincé après 5 finales NBA dans 5 très longues saisons, j’ai du mal à accepter l'absence d'un Anthony Davis qui est en vacances depuis mi-avril si ce n'est mi-février !  Certes, chaque cas est diffèrent mais la bonne nouvelle c'est que dans les autres sélections les désistements sont rares et les pays comme l'Espagne, la France, la Serbie ou l'Australie sont convaincus qu'ils peuvent créer la surprise et remporter le trophée !  Cela va être le sujet de mon blog la semaine prochaine.  Je vous rappelle que la CDM est sur Canal à partir du 31 aout.