Satisfactions et déceptions
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
Après environ dix matches dans cette nouvelle saison NBA, nous voyons déjà que certaines équipes répondent présentes par rapport à leurs ambitions tandis que d'autres sont très loin du rendement attendu.

On peut déjà considérer qu'un groupe de trois équipes se dégagent en haut du classement avec la franchise de Golden State, encore plus forte que la saison dernière, qui mène la danse devant San Antonio et Cleveland.

    Derrière un Stephen Curry Jordanesque, meilleur marqueur NBA, et auteur de plus de paniers à 3 pts. à lui tout seul que deux EQUIPES de la ligue, les Warriors dominent la NBA à un point rarement constaté.  Ils s'attaquent au record de 15 victoires de suite pour commencer une saison mais ce jeudi ils jouent chez leurs ennemis jurés, les Clippers, alors que le lendemain ils vont recevoir une excellente équipe de Chicago dans un état de fatigue avancé à cause de ce back to back.  S'ils passent ces deux obstacles, ils pourront très bien s'attaquer par la suite au record légendaire des Bulls de Jordan, les 72 victoires dans une saison NBA!  Tout cela sans leur coach Steve Kerr, qui est convalescent mais néanmoins proche de l'équipe en assistant aux matches et aux entrainements de son club pour éviter l'ennui.  Décidément, Golden State a encore plus d'âme, de gnac et de ressources qu'on pouvait imaginer!

    Après quelques matches hésitants au début, les Spurs ont rapidement intégré LaMarcus Aldridge et David West qui apportent un vrai plus à l'intérieur.  Mélanger le collectif des Spurs avec le jeu un peu individualiste d'Aldridge aurait pu prendre beaucoup plus de temps mais le bon état d'esprit de tous les acteurs a considérablement accéléré le processus.  Dans un nouveau rôle plus gestionnaire, Tony Parker s'en tire bien en étant le 2eme meneur NBA le plus adroit cette saison avec 54% de réussite.  Il shoote moins mais à bon escient à l'image de l'ensemble des Spurs qui shootent à 48%, ce qui est prodigieux.  

    Cleveland, qui attend le retour de Kyrie Irving beaucoup plus tôt que prévu, a réussi une série de 8 victoires de suite avant de perdre à Milwaukee.  Ils ont, certes, gagné pas mal de matches in extremis mais avec un tandem, LeBron James-Kevin Love, à la fois partageur et performant, le coach David Blatt peut dormir tranquillement. 

    Derrière ce trio triomphal, Chicago, Atlanta et Dallas arrivent à tenir un rang élevé et je constate que dans chaque conférence il y a 13 équipes en lice pour les 8 places en playoffs.  Certaines équipes peuvent se réveiller; on pense à Washington, Houston et les Clippers, quand ils vont récupérer leurs blessés et les seules équipes déjà larguées par rapport aux playoffs sont les Pelicans, les Lakers, les 76ers et les Nets, qui sont, tous les quatre, franchement pitoyables!  Ce n'est pas surprenant d'apprendre que les trois équipes qui encaissent le plus de points dans la ligue actuellement sont: New Orleans, Washington et Houston, tous les trois trés decevants. 

   En conclusion, nous avons été trés touché par les vibrants hommages rendus aux victimes des attentats de Paris par la NBA et surtout par les joueurs français, chacun à sa facon.  Entre les cheveux de Kevin Seraphin, les chaussures d'Alexis Ajinca, les 33 points de Nicolas Batum et les déclarations de Parker, Boris Diaw, Joakim Noah, Evan Fournier, Clint Capella et les autres, nous avons vu des hommes choqués et sensibilisés par le drame.  Ca peut paraitre derisoire dans de telles circonstances, mais tout cela s'ajoute à l'énorme fleuve de solidarité et de condoléances que la France a reçu du monde entier.