S'adapter
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
C'est Tony Parker le nouveau président d'ASVEL qui le dit, le basket français surfe sur une bonne vague en ce moment et ça explique en partie pourquoi il veut s'investir maintenant même si sa carrière de joueur de TRES haut niveau continue! Tony possède une qualité essentielle pour survivre dans ce monde moderne de plus en plus speedé, connecté et compliqué. C'est sa capacité à s'adapter!

Toute au long de sa carrière il a été motivé, ambitieux, confiant dans son talent, réaliste et adaptable selon son coach Gregg Porpovic.  Maintenant en tant que président et décideur numéro un de l'ASVEL, il affiche les mêmes qualités plus tout ce qu'il a appris auprès des Spurs, la franchise la mieux géré dans l'histoire du sport américain.  Il va s'inspirer et baser sa politique sur les méthodes maintes fois reconnues des Spurs.  Pas d'esbroufe, pas d'effet d'annonce mais du travail de fond, de la formation, du recrutement malin et une certaine retenue et humilité dans la com.  Tony dit, "d'abord on fait après on en parle et pas le contraire".  Comme a dit récemment Edwin Jackson dans Basket Hebdo, le recrutement de Tony a fière allure et l'ASVEL va posséder un cinq majeur qui peut jouer le titre.

  

Avec du bon lobbying auprès de l'Euroleague, Parker a réussi à se faire inviter au tour de qualif en Euroleague avec un billet garanti pour l'Eurocup en cas d'élimination.  Ca fait grincer des dents mais c'est le système actuel qui veut ça car l'entité Euroleague est privé et invite qui elle veut selon surtout des critères économiques.  Au bon vieux temps, les critères de qualification pour les coupes d'Europe étaient connus de tous avant le début de la saison mais ce n'est plus le cas donc il faut s'adapter.  Au bon vieux temps quand j'ai été joueur pro, on signait en début de saison pour TOUTE la saison avec un club et il n'y avait pas de jokers médicaux et tous ces changements excessifs dans les effectifs qui perturbent la fidélisation et l'identification du public local avec son équipe.

  

Aujourd'hui, tout va plus vite, il faut du changement en permanence pour alimenter la machine médiatique et les réseaux sociaux ou tout le monde se croit expert.  C'est la nouvelle donne et il faut s'adapter.  Internet a chamboulé la vie, la commerce, la presse écrite et la télévision traditionnelle à tout jamais avec sa souplesse imbattable et la possibilité de voir ce qu'on veut quand on veut et ou on veut!  Il a fallu s'adapter, moi le premier et ceci depuis bientôt trente ans à Canal Plus!  Ça ne sert à rien d'être nostalgique et de dire "c'était mieux avant «-même si c'était le cas- car le train technologique est en marche et ceux qui ne s'adaptent pas restent en gare.  

   

Le basket français possède des atouts pour briller dans ce monde ultra-concurrentiel comme son titre de champion d'Europe en atteste.  La Pro A est ouverte et saine financièrement ce qui provoque l'arrivée de joueurs réputés à la recherche de la sécurité et une bonne visibilité à moyen terme pour les clubs.  Des joueurs NBA comme Parker, Boris Diaw, Nicolas Batum et Nando de Colo investissent dans des clubs français ET acceptent de jouer fidèlement chaque été en équipe de France.  Même sans Parker l'EDF peut faire un très bon résultat en Espagne cet été.  Le championnat d'Europe de 2015 sera peut-être organisé en France.  Qu'on le veuille ou non, certains clubs et grandes villes se construisent des infrastructures et des budgets pour jouer le rôle de locomotives en championnat et en coupe d'Europe.  Nous avons des bonnes raisons d'être positifs et ambitieux!

   

 

Le George Basket Blog sera en vacances jusqu'au 7 aout puis ça va reprendre avec les matches de prepa de l'EDF.  Merci pour vos messages et commentaires toute au long de la saison, bonne vacances à tous!