Nos trois locomotives
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
Nous avons eu la chance de voir les trois plus gros budgets de la Pro A sur nos antennes lors de la première journée du championnat et cela nous permet de voir plus clairement le potentiel des trois cadors.

Dimanche contre Nancy, le CSP Limoges a effacé sa mauvaise prestation du Match des Champions en maitrisant de bout en bout une équipe lorraine trés renouvelée et en manque de repères.  Limoges a évité l'écueil des matches ou on fete le titre de la saison précédente et ainsi le célébration a été complète et sans fausse note!  Encore cette saison le succès de Limoges va beaucoup dépendre du rendement du tandem Nobel Boungou colo-Adrien Moerman, deux recalés de l'équipe de France en quete de revanche.  Ils ont mené la charge d'une défense digne de l'Euroleague qui a étouffé Nancy, une équipe qui risque de manquer de l'adresse extérieure dans certaines occasions mais qui a trouvé un scoreur-meneur ultra-percutant qui va être une star de notre Pro A, Darius Adams.  Limoges a pu compter sur un J.P. Batista de gala dans le rôle de finisseur qui minimise les déchets et qui nous régale avec ses feintes "old school".

    Un autre joueur avec des talents similaires, Ali Traoré, notre Olajuwon à nous, a réussi un comeback génial avec Strasbourg en dominant la peinture face à l'ASVEL.  Son jeu unique au monde fait d'appuis, de feintes, de mobilité, de bras roulés main gauche et de tirs à mi-distance main droite, a transformé la façon de jouer de Strasbourg qui va enfin pouvoir alterner interieur-exterieur en attaque.  Cela n'était plus vu à Strasbourg depuis le départ d'Alexis Ajinca!  Certes, Strasbourg a profité de la fatigue de Lyon-Villeurbanne, qui a joué 5 matches la semaine précédente et qui ne pouvait pas aligner Edwin Jackson, blessé au mollet.

    Après Limoges, l'ASVEL possède la deuxième plus grosse masse salariale de la Pro A et quand tous les joueurs seront dispos, Pierre Vincent aura beaucoup plus de matos que la saison passée comme il m'a confié avant le match!  Dans un très beau dossier dans l'Equipe mardi, nous avons pu voir dans le détail comment Lyon-Villeurbanne a augmenté son budget de deux millions grâce à la présence de Tony Parker comme président qui donne le dernier coup de fil décisif pour séduire un joueur ou un sponsor.  Son jeune bras droit, Gaétan Muller prépare le terrain avec son staff et Tony conclut l'affaire.  La com est maitrisé à merveille donc pas d'effet d'annonce, seulement des actions et du concret!  

On attendait le PSG Basket mais le dossier est au point mort pour diverse raisons donc la renaissance de Limoges et la locomotive TP Family occupent le devant de la scène dans ce début de saison et ces deux beaux projets devraient rejaillir positivement sur tous les clubs français.  Pour ceux qui critiquaient l'idée qu'il faut absolument des locomotives en Pro A, cette saison, nous avons le meilleur des deux mondes.  Il y a  les deux gros budgets cités puis derrière pas mal d'équipes qui peuvent quand-même jouer le titre comme Strasbourg, Gravelines-Dunkerque (hyper-armés et physique et sans coupe d'Europe à gérer), Paris-Levallois, ou éventuellement Nanterre et Nancy!

 

    Certes, en voyant le tirage au sort en Eurocoupe, nous comprenons que rien ne sera facile mais nos représentants n'ont rien à envier à leurs adversaires au niveau des effectifs.