MVP Time
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
Le CSP Limoges a gagné cinq de ses six derniers matches et le club est en excellent position pour se qualifier pour les playoffs ayant 3 victoires de plus que les trois 7eme ex-æquo qui sont Orleans,ASVEL et Chalon.

La défense de Limoges a encaissée en moyenne seulement 73 points lors de ces 5 victoires!  Dijon, avec deux victoires de plus que les trois clubs cités et sept matches à jouer est également presque qualifié sauf effondrement dans la dernière ligne droite.  Ces deux formations vont vouloir continuer de gagner afin d'avoir l'avantage du terrain le plus longtemps possible en playoffs car jouer dans la salle Beaublanc est toujours un enfer pour les adversaires du CSP et Dijon est tout simplement invaincu à la maison en 12 matches de Pro A !

   

Limoges a connu des hauts et des bas avant de se stabiliser et selon moi, possède l'effectif le plus riche et talentueux du championnat.  Le nouveau coach Jean-Marc Dupraz a du employer des trésors de psychologie afin de convaincre ses forts egos de défendre et partager le ballon en attaque dans les moments difficiles.  A certains occasions le clan US de l'équipe ne semblaient pas être suffisamment à l'écoute et le remplacement du mammouth inutile, Eric Williams, par Johan Petro a rééquilibrer la donne car Petro est un fort joueur français avec huit saisons NBA d'expérience et un titre de champion d'Europe avec l'équipe de France qui sait se faire respecter et apprécier sur et en dehors du terrain.

   

Le joueur qui représente le mieux cette stabilisation c'est Adrien Moerman.  En début saison, il voulait trop bien faire dans son nouveau club en forçant trop son jeu et ses shoots devant le public de Beaublanc un peu déçu de ses prestations et ses pourcentages.  Parfois il semblait en compétition avec Nobel Boungou Colo pour être le "go-to player" de l'équipe ce qui se comprend car il reçoit un des plus gros salaires de la Pro A.  Le tournant de la saison pour moi, c'est le coup de gueule d'Adrien dans la presse locale il y a quelque semaines ou il a déclaré vouloir jouer un rôle de leader qui n'a pas peur de regarder la vérité en face et de mettre l'équipe en face de ses responsabilités!  Des joueurs qui tirent une tronche par rapport à leur nombre de tickets shoots, il ne veut plus voir ça.  Moerman a pris des gros risques en disant tout ca et cela aurait pu se retourner contre lui mais, patatras, l'équipe s'est soudée et Moerman a aligné des perfs digne d'un MVP français pour mener la charge.  Sur les trois dernières victoires, Adrien tourne à 15pts., 11 rebonds, 57% au shoots et 23 d'eval en moyenne. 

Sur la saison il est le 2eme rebondeur (son point fort) du championnat et 2eme eval et 3eme scoreur parmi les français.  Il s'est mêlé à la lutte pour le titre du MVP français avec Boungou Colo, Andrew Albicy, Edwin Jackson et Amara Sy.  En finissant meilleur joueur de la meilleure équipe de la saison régulière il aurait toutes ses chances.  En tout cas, on ne peut jamais douter de son engagement, son activité permanente et son enthousiasme!  Je le vois bien candidat pour l' Equipe de France cet été.

   

La dernière victoire à Nanterre, chez le champion en titre, est un bon exemple de solidarité et de partage car trois joueurs, Moerman, Boungou Colo et Alex Acker ont dépassé 20 en évaluation dans un match ou la défense collective n'a encaissé que 73 points à l'extérieur.  Bravo!  Comme dit Dupraz, Limoges est sur le bon chemin à condition de rester humble et comprendre que chaque joueur ne va pas forcément cartonner à chaque match vu le profondeur de l'effectif.

    Certes, rien n'est fait encore dans ce championnat à maintes rebondissements mais, à l'heure actuelle, le CSP Limoges, seul en tete du classement pour la premiere fois depuis 1994, doit etre consideré comme un favori serieux pour le titre.