Les demi-finales
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
Si Strasbourg veut gagner un triplé historique, et c'est le cas, l'équipe va devoir le mériter car le chemin sera rempli de pièges. Imaginez, le SIG a dû déjà sortir les tripes en quarts pour éliminer difficilement une de ses bêtes noires, Chalon sur Saone, en trois manches en connaissant des frayeurs jusqu'au bout!

Jean- Denys Choulet pouvait être fier de ses joueurs et sans regrets car ils ont tout donné malgré l'absence de Jason Rich, leur meilleur scoreur. Vincent Collet, de son côté, a regretté les matches trop faciles à la fin de la saison reguliere et les mauvais entames de matches en quart de finale.  Il sait que son équipe s'en est bien sorti surtout grâce à sa défense hermétique, l'assurance tous risques au plus haut niveau.  

Aprés Choulet, qui donne toujours le meilleur de lui-même face à Vincent, coach Collet va se taper le maitre tacticien Kunter et Le Mans, une équipe qui a failli battre Strasbourg dans la finale de la Leaders Cup et qui l'a battu  en Alsace par la suite. Chalon et Le Mans essayent d'être aussi physiques et défensifs que Strasbourg et c'est probalement la seule formule pour les embêter. Avec Charles Kahudi et Michel Ignerski diminués ou même absents, Kunter sera obligé de fouiller dans sa boîte magique pour trouver des défenses combinées ou des zones match-up alternées avec les indivs strictes pour perturber le SIG.  Il aura besoin d'un Rodrigue Beaubois et d'un Daniel Ewing au top pour inquiéter les leaders indiscutables de la saison réguliere. Puisque Strasbourg est averti, a un banc profond et possède l'avantage du terrain, je les vois passer difficilement en 5 manches.

Si c'est le cas, l'équipe d'Antoine Diot sera confrontée en finale à une autre de ses bêtes noires forcément, soit Nancy qui était à deux doigts de les éliminer en demie la saison passée où Limoges, qui les a battus en finale, tout un programme!  Nancy a très bien negocié son quart face à Nanterre, une équipe diminuée par les absences de Mykal Riley et Jo Passave-Ducteil et même un peu demobilisée par sa victoire en Eurochallenge. En depit des absences de Flo Pietrus et Ben Sene,  Les "Tours jumelles" de Nancy,  Randal Falker et Elmedin Kikanovic, ont fait la difference en dominant à l'intérieur tandis que Serguii Gladyr et Keydren Clark ont fait beaucoup de mal à leur ancien club avec leur adresse.  L'arrivée du bosnien Kikanovic a été le tournant de la saison pour le SLUC car elle a liberé Falker, redevenu aussi fort que la saison passée,  puis a comblé le vide laissé par Pietrus.  Kika est carrément le meilleur finisseur dans la peinture de la Pro A avec Ali Traoré! 

Son adversaire en demi-finale, Limoges, est intact et talentueux avec un effectif à rallonge mené par le MVP de la saison, Adrien Moerman.  Avec l'avantage du terrain, le CSP devrait se qualifier pour la finale en 4 ou 5 matches.  La force intérieure de Nancy va gêner Limoges mais une pléthore de forts joueurs extérieurs devrait permettre à Limoges de vaincre à la longue si les méthodes de Philippe Hervé sont bien assimilées.

 

Nous allons voir plus de guerre de tranchées defensive que de "showtime" dans ces deux demi-finales mais, a priori, il y aura beaucoup de suspense. Attachez vos ceintures, bien assis, devant Canal + Sport!