Inside le tirage au sort
Posté par George Eddy le 27 Novembre 2017
C'était un honneur d'avoir été choisi avec David Cozette par la FFBB et Fiba Europe pour présenter le tirage au sort de l'Eurobasket 2015 à Disneyland Paris lundi dernier.

L'avantage de confier ca à 2 journalistes, c'est que nous avons pu ainsi constater de l'intérieur que le tirage n'est pas truqué!  C'est un exercice archi-institutionnel et peu "fun" ou les instances sont sous pression surtout après un incident regrettable pendant le tirage de l'Eurobasket féminin.

   

Afin d'éviter des fausses notes, tout est ecrit d'avance et les organisateurs nous ont bien fait comprendre qu'il n'y avait pas de place pour des improvisations!  En plus, la cérémonie a été traduite en simultané donc c'était important de coller au texte à la lettre car c'est diffusé à travers le monde.  Il fallait arriver tôt le matin à Disney et enchainer deux répétitions complètes avant la cérémonie puis partir en moto-taxi sous la pluie pour être au rendez-vous de Lundi Basket dans les studios de Canal, une journée bien remplie! 

   

Vous avez sans doute bien compris que c'était un tirage compliqué à cause de la sélection d'office par chaque pays hôte d'un pays partenaire qui allait jouer dans la même poule pour des raisons de marketing et de proximité afin d'assurer le remplissage des salles dans les 4 pays.  La vidéo de 4 minutes et demi de Fiba Europe pour expliquer le déroulement du tirage était tellement compliqué et difficile à suivre que j'avais envie d'improviser et de dire après "si vous avez compris tout ça, vous etes un putain de genie!", mais je me suis retenu!  Le moment de vérité du tirage est arrivé avec 7 pots de boules, 6 chapeaux et 4 poules dans 4 pays différents.  Ouf!

   

L'essentiel est de savoir que la France joue dans un groupe A assez abordable avant de croiser en huitièmes avec le groupe B, nettement plus costaud.  Après l'intervention de Tony Parker et Boris Diaw auprès de Fiba Europe il y a 16 mois, l'instance a heureusement décidé d'en finir avec un 2eme tour qui n'apportait rien et qui prolongeait inutilement la compet.  Maintenant, disait Vincent Collet, le match clé devient la 8eme de finale, un match couperet qu'il ne faut pas rater.  La France va probablement rencontrer l'Italie, la Turquie ou l'Allemagne et si tous leurs joueurs NBA acceptent de venir, ça ne va pas être facile.  Si la France finit 1er de sa poule puis gagne en 8eme, elle devrait rencontrer le vainqueur du match entre le 2eme du groupe D et le 3eme du groupe C en quart de finale.

   

Je vous rappelle que seuls les deux finalistes sont qualifiés directement pour les Jeux Olympiques de Rio et pour faire le tournoi de qualif, il faut finir dans le top 6 de cet Euro basket 2015.

   

Globalement, le tirage s'est bien passé devant un parterre de stars du basket mondial incluant Arvydas Sabonis, Dejan Bodiroga et Antoine Rigaudeau, qui a été entouré de beaucoup de ses camarades des J.O. de Sydney, médaillés d'argent en 2000.  Il y avait un coté nostalgique pour les membres de Fiba Europe car c'est la dernière fois que l'Euro basket sera qualificatif pour les J.O.  Dans l'avenir, il y aura moins d'enjeu dans cette compétition.

   

Maintenant, la France peut préparer tranquillement l'Euro basket en France et Vincent Collet nous a annoncé que les tricolores vont jouer la Serbie en prepa à Belgrade pour s'endurcir.  Depuis qu'il dirige l'équipe de France il insiste pour jouer des adversaires difficiles en préparation et c'est une très bonne initiative.  Va-t-il pouvoir compter sur Joakim Noah comme en 2011?  Tout le monde l'espere, y compris le père du joueur et c'est un passage obligé pour Joakim s'il veut faire les J.O. de Rio selon le DTN, Patrick Beesley, qui a vu Noah il y a 15 jours.

   

Je termine en nommant le MVP de la semaine, Jean-Pierre Siutat, le président de la FFBB qui a géré à merveille avec ses équipes le dossier de candidature de l'Euro basket 2015 et aussi, celui de l'utilisation du stade de Lille pour la phase finale.  L'Euro basket pourrait représenter une apothéose pour la génération Parker-Diaw-Pietrus, qui le mérite amplement!  Depuis son arrivée à la tete de la fédération, Siutat a complètement redynamisé l'instance.  Maintenant, il faut vendre les places, remplir les salles et équilibrer le budget.

 

 

Au boulot!