Soirée Joachim Lafosse
Posté par Ciné+ le 8 Juin 2018
Après la diffusion de son dernier film L’Economie du couple, Ciné+ Club vous invite à une plongée dans le cinéma du réalisateur belge « Au-delà des mots »

Lundi 11 juin 20H45

L’ECONOMIE DU COUPLE

France - Belgique – 2016 – 1H40 – Disponible A la demande

Drame de Joachim Lafosse avec Berenice Bejo, Cédric Kahn, Marthe Keller, Catherine Sallée….

Issue d'une famille riche, Marie a épousé Boris, avec qui elle a eu deux filles. C'est lui qui a réalisé la grande majorité des travaux de la maison qu'elle a achetée. Un jour, s'étant éloignés l'un de l'autre, ils décident de divorcer. Marie souhaite récupérer la bâtisse, dont elle est officiellement la propriétaire. Mais Boris, faute de moyens, ne parvient pas à trouver un autre logement. Il décide donc de rester sur place. La cohabitation est difficile et chaque jour plus tendue. Les disputes sont incessantes. Marie ne supporte plus l'attitude infantile et ingérable de son ex-mari et Boris ne pardonne pas à Marie de l'avoir quitté...

Lundi 11 juin 22H20

AU-DELA DES MOTS, LE CINEMA DE JOACHIM LAFOSSE

France - Belgique – 2016 - 1H05 – Disponible A la demande

Documentaire inédit de Luc Jabon avec Joachim Lafosse

En une soixantaine de minutes, Luc Jabon nous fait partager l’univers de celui qui fut son élève en scénario à l’IAD, école de cinéma. Un homme, somme toute, qui raconte les hommes. Car ce que Joachim cherche sans cesse à percer, c'est l'humain, avec ses faiblesses, sa violence, sa fragilité, mais aussi son désir de rassembler, de pacifier. Dans un café bruxellois, Catherine Salée et Kris Cuppens, acteurs tous les deux, se remémorent ce parcours. De leur côté, Matthieu Reynaert et François Pirot partagent leurs expériences de scénarisation auprès de Joachim. Quant à Sylvie Pialat, Olivier et Jacques-Henri Bronckart, ils nous livrent les difficultés mais aussi cette jubilation qui jalonnent leur travail de producteurs, nées de l’acharnement et de cette frénésie de créer du prolifique cinéaste. S’immerger dans le cinéma de Joachim Lafosse (7 films de fiction en 15 ans), le voir à l’oeuvre au tournage, au montage, c’est aussi montrer cette expérience des limites que ce cinéaste, encore en plein devenir, ne cesse de côtoyer.