Soirée Chantal Goya sur Ciné+ Classic

Posté par Ciné+ le 10 Juin 2019
A l’occasion de la Fête de la Musique le 21 juin prochain, Ciné+ Classic dédie sa soirée du samedi 15 juin à Chantal Goya. Dès 20h50 retrouvez deux films et un documentaire sur la chanteuse française. Toute la soirée est également à redécouvrir sur MyCanal.

Samedi 15 juin 20H50
L’AMOUR C’EST GAI, L’AMOUR C’EST TRISTE
France – 1971 – 1H30 – Disponible sur MyCanal dès sa diffusion
Drame de Jean-Daniel Pollet avec Claude Melki, Bernadette Lafont, Chantal Goya, Jean-Pierre Marielle, Marcel Dalio, …

Modeste tailleur pour hommes dans le quartier Strasbourg-Saint-Denis à Paris, Léon vit dans un deux pièces en compagnie de Marie, sa soeur, qui s'affiche comme cartomancienne. En fait, elle exerce aussi la profession de péripatéticienne à domicile, sous le contrôle de son « fiancé » Maxime, un sympathique proxénète. Marie fait la connaissance d'Arlette, qui débarque fraîchement de sa Bretagne natale et s'installe chez eux. Celle-ci ne tarde pas à faire la conquête du petit tailleur, qui tombe éperdument amoureux d'elle, et à intéresser Maxime...

Samedi 15 juin 22H15
INDOMPTABLE CHANTAL GOYA
France – 1971 – 0H52 – Disponible sur MyCanal dès sa diffusion
Documentaire de Sandrine Dumarais

Indomptable ? Chantal Goya ? Pourquoi ? Elle a toujours été un électron libre, elle a côtoyé le monde des Yéyé comme celui du cinéma sans appartenir à aucun des deux. Elle n’a jamais cherché à être à la mode, ce qui l’a finalement rendu indémodable. Elle a suivi son instinct et faute de devenir grand reporter, sa première ambition, elle a trouvé sa voie auprès des enfants.

Samedi 15 juin 23H10
MASCULIN, FEMININ
France – Suédois – 1966 – 1H50 – Disponible sur MyCanal dès sa diffusion
Comédie dramatique en noir et blanc de Jean-Luc Godard avec Jean-Pierre Léaud, Chantal Goya, Marlène Jobert, Michel Debord, Catherine-Isabelle, …

Paul, 21 ans, vient de terminer son service militaire. Il cherche un emploi. Dans un café, il retrouve son ami Robert, un militant de gauche. A côté d'eux, à une autre table, se trouvent Madeleine, Elisabeth et Catherine. Madeleine veut devenir chanteuse et s'apprête à enregistrer un disque. Elisabeth, moins assurée, la jalouse secrètement. Madeleine fait entrer Paul au journal «Salut les copains». Paul s'éprend de Madeleine, qui ne songe qu'au début de succès que lui vaut son disque, tandis qu'Elisabeth se consume d'un amour muet pour lui. Paul se laisse emporter par l'action politique. Son insatisfaction, cependant, reste entière et harassante...