Cannes 2018 - Retour sur la compétition interrompue de 68
Posté par Ciné+ le 9 Mai 2018
Ciné+ Classic vous invite redécouvrir 4 films de la sélection officielle de 1968, accompagnés d’un documentaire inédit : REVOLUTION AU PALAIS - Cannes 68 ; Une plongée soixante-huitarde complétée par le documentaire : L’après 68 ou le cinéma buissonnière

Vendredi 11 mai 20H45 LA MOTOCYCLETTE de Jack Cardiff (1968) 1h35

Comédie dramatique. Avec Marianne Faithfull, Alain Delon En Suisse, les fantasmes et rêveries licencieuses d'une charmante jeune femme à motocyclette qui vient de quitter son mari pour retrouver son amant.

22H15 PEPPERMINT de Carlos Saura (1967) 1h32

Drame. Avec José Luis López Vázquez, Geraldine Chaplin Un radiologue tombe amoureux de la femme de son ami d'enfance. Comme il n'est pas aimé en retour, il se rabat sur son assistante, qui ressemble fort à celle-ci.

01H10 JE T’AIME, JE T’AIME de Alain Resnais (1968) 1h30

Science-fiction. Avec Claude Rich, Olga Georges-Picot Après une infructueuse tentative de suicide, un homme accepte d'être le premier cobaye humain à voyager dans un prototype de machine à remonter le temps.

A LA DEMANDE – VINGT QUATRE HEURES DE LA VIE D’UNE FEMME de Dominique Delouche(1967) 1h27

Drame. Avec Danielle Darrieux, Robert Hoffmann Au cours de la Première Guerre mondiale, en Suisse, une jeune femme tombe amoureuse d'un déserteur allemand, victime de sa passion du jeu.

Samedi 12 mai 00H15 REVOLUTION AU PALAIS

Documentaire de Jérôme Wybon. Production originale Ciné+ Suspense, révolte, bagarres, stars… en 68, le plus beau film de Cannes est celui qui s’est déroulé sur place ! Le festival de Cannes sous sa forme actuelle est né après cette édition mouvementée. Coïncidence du calendrier, les événements de mai 68 se mêlent intimement au festival. Le documentaire inédit REVOLUTION AU PALAIS retrace heure par heure, illustrées par de nombreuses archives et témoignages inédits en France, le film de cette édition avortée.

Une autre façon pour CINE+ Classic, après l’opération Cannes 39, d’être le conteur de la belle histoire du festival.

Samedi 12 mai 02H40 L’APRES 68 OU LE CINEMA BUISSONNIERE

Un film réalisé par Gérard Goldman (2013) 52’ Après mai 1968, la société française aspire au changement. Le travail, la consommation, la famille sont perçus comme les piliers de l'ancien monde et ils doivent être abattus. Le cinéma d'alors est le reflet des grandes remises en question qui agitent l'époque. Au tout début des années 1970, Jacques Doillon signe L'AN 01, un film utopiste et joyeusement subversif.

Le journaliste Delfeil de Ton, Romain Goupil et Henri Guybet reviennent sur les thèmes qui sous-tendent ce film et sur ce qu'ils disent de la société post-soixante-huitarde. Acteurs, journalistes et cinéastes racontent une période de liberté inédite. Joyeuse, leur évocation est surtout passionnante.